+ 2016 Molybdenum Sulfide Tribology

MoST

Porteur du projet

Clotilde MINFRAY Maître de conférences en sciences des matériaux (CNU 33) STMS/LTDS UMR 5513, Ecole Centrale de Lyon

clotilde.minfray@nullec-lyon.fr

Laboratoire(s) membre(s)

Axe(s) de recherches

APPROCHE

MoSt2016
L’obtention de bas coefficient de frottement dans des contacts lubrifiés représente un enjeu industriel majeur dans un contexte mondial où les économies d’énergie sont au cœur des préoccupations sociétales. Dans le domaine de la lubrification des moteurs thermiques, la génération de feuillets de MoS2 dans un contact lubrifié sous conditions sévères de lubrification (conditions limites) est un moyen efficace de réduire les pertes par frottement et peut se faire via l’utilisation du dithiocarbamate de molybdène (MoDTC), additif modificateur de frottement utilisé dans les lubrifiants moteurs depuis les années 70. Le défaut majeur de cette molécule concerne la faible durabilité de l’effet de réduction du frottement à cause notamment du vieillissement du lubrifiant en service (température, oxydation etc.).

Il est proposé d’aborder ce sujet par une approche expérimentale qui dans un premier temps va décorréler les paramètres influants sur la dégradation de la molécule de MoDTC (température, surface, environnement chimique, sollicitations mécaniques etc.) afin de mesurer leurs influences respectives sur le processus de dégradation. Dans un deuxième temps, des effets couplés entre les différents paramètres sont attendus et seront étudiés pour se rapprocher du test tribologique. Des tests de frottement seront bien évidement réalisés en faisant varier les différents paramètres afin d’avoir une vision globale de la réponse du contact tribologique.

Le projet associe les équipes du Laboratoire de géologie de Lyon (ENS)

 

objectif

L’objectif de ce projet est de comprendre les mécanismes de décomposition de la molécule de MoDTC menant à la formation des feuillets de MoS2 en prenant en compte l’action de paramètres extérieurs (température, surface, environnement chimique, sollicitations mécaniques etc.) dans le but d’optimiser l’action de cette molécule.

INTÉRÊT

L’intérêt industriel est d’améliorer l’action de la molécule de MoDTC afin qu’elle forme des feuillets de MoS2 de manière durable dans les zones de contact fonctionnant sous conditions sévères de lubrification.

L’intérêt sociétal est de limiter les pertes par frottement dans les moteurs thermiques et donc la consommation énergétique des véhicules.

 

DOMAINES SCIENTIFIQUES 

SURFACES ET INTERFACES

SECTEURS INDUSTRIELS

AUTOMOBILE
CHIMIE ET MATÉRIAUX

plateformes technologiques 

TRIBOLOGIE
MATERIAUX, PROCEDES et CARACTERISATION

Une ingénierie adaptée aux services des enjeux de nos partenaires

CALY TECHNOLOGIES, MECALAM, CCI LYON, VIBRATEC, THALES, AREVA, VOLVO, RENAULT, MICHELIN, ANNEALSYS, HUTCHINSON, EDF R&D ENERBAT, RIBER, SKF, EDF, PSA Peugeot-Citroen, SAFRAN, LUTB Transports&MobilIty, ...