+ 2019 DICARBONEX – Le CO2 comme réactif dans la fonctionnalisation de polymères par extrusion réactive

projet inter laboratoires

Porteur du projet

Yves Chalamet Professeur des Universités UJM

chalamet@nulluniv-st-etienne.fr

Laboratoire(s) membre(s)


DURÉE : 3 ans

FINANCEMENT :  215 000 €

SECTEURS INDUSTRIELS : Chimie et matériaux

PLATEFORME INGENIERIE@LYON : Matériaux et procédés

Axe(s) de recherches

OBJECTIF

L’objectif du projet DICARBOREX est d’apporter de nouvelles fonctions (en particulier polaires) à des polymères (le + souvent apolaires) par post-modification en extrudeuse (catalyse en extrusion réactive) en utilisant le CO2 comme agent de fonctionnalisation. Son originalité réside dans la chimie développée autour du CO2 et son couplage à une mise en œuvre par extrusion réactive.

Notre stratégie est d’aller progressivement sur des modifications chimiques de plus en plus complexes de polymères de plus en plus inertes chimiquement par carboxylation par le CO2. Cela correspond à des fonctions présentes dans le polymère de moins en moins réactives : 1) carboxylation d’époxyde par le CO2, 2) carboxylation oxydante d’oléfines (C(sp2)-H) par le CO2 3) carboxylation oxydante d’alcane (C(sp3)-H) par le CO2. Si la carboxylation catalytique d’époxyde est un domaine mature ce n’est pas le cas des carboxylations oxydantes d’alcènes et à fortiori d’alcanes.
Dans le 1er cas, les cibles seront des polymères relativement polaires présentant des fonctions époxydes comme les polyoléfines réactives ou des silicones époxydés. Dans le second cas, des polymères apolaires présentant des insaturations seront utilisés comme des homo- et copolymères de diènes conjugués ou des silicones fonctionnalisés oléfine. Enfin, le dernier cas concernera les polymères apolaires comme les polyoléfines.
Concernant le procédé, il s’agira de transposer à l’extrusion réactive les réactions menées en autoclave. Outre les paramètres d’extrusion classiquement optimisés pour rendre compatible la réaction chimique et l’extrusion, il sera nécessaire d’intégrer la présence du CO2, à la fois pour maintenir les conditions supercritiques mais également comme réactif. Cette transposition sera réalisée à l’échelle laboratoire et à l’échelle pilote sur la plateforme R&D FluSCritEx.

L' objectif ultime de ce projet est de proposer des matériaux polymères à fonctionnalités et propriétés modulables, pour modifier leurs caractéristiques physico-chimiques telles que leur polarité, cristallinité, réactivité sans limiter leur recyclabilité puisqu’ils pourront soit être utilisés purs, soit en mélange avec leurs matrices d’origines.

L’idée est de proposer à la filière de l’industrie des matières plastiques des polymères aux performances adaptées aux marchés visés en intégrant une approche durable au niveau du procédé et du matériau tout en restant compétitif dans un contexte de concurrence économique internationale.

Interlabo 2019 DICARBOREX Signature Projet   Interlabo 2019 DICARBOREX Image Secteur Industriel

Une ingénierie adaptée aux services des enjeux de nos partenaires

CALY TECHNOLOGIES, MECALAM, CCI LYON, VIBRATEC, THALES, AREVA, VOLVO, RENAULT, MICHELIN, ANNEALSYS, HUTCHINSON, EDF R&D ENERBAT, RIBER, SKF, EDF, PSA Peugeot-Citroen, SAFRAN, CARA, ST MICROELECTRONICS, ...